• Laurent Puech

Le regard de Guy Le Calonnec sur l'état inquiétant de la protection de l'enfance

Mis à jour : 3 mars 2019


Que se passe-t-il lorsque, après 5 années sur un autre poste, un "inspecteur ASE" revient là où il a exercé : le service d'aide sociale à l'enfance d'un département ?


Dans une tribune pour ASH, Guy Le Callonec livre son analyse sur les mouvements qui ont eu cours. Il livre surtout un constat qui converge avec les milles expressions de difficultés et de souffrance exprimées dans ce secteur et qui font l'objet d'expressions nombreuses actuellement.


Ce qui m'intéresse dans l'analyse qu'il nous propose, en plus des observations et analyses qu'il propose que je partage pour la plupart, c'est l'absence de dramatisation pour parler d'une situation grave. Il n'a pas recours à des indignations portées par des expressions tranchantes. Pourtant, le constat est livré sans fard, la réalité dérangeante apparaît sans verser dans l'étalement du mal-être, de l'indignation. Cela ajoute à la force de son propos. La situation peut être inquiétante sans surjouer l'inquiétude ou jouer seulement sur l'inquiétude. La dire avec force peut se faire sobrement. Cette forme d'expression, les professionnels et les institutions en ont besoin pour produire des changements nécessaires.

L'indignation seule ne permet pas de modifier ce qui est indigne. C'est justement l'évitement de ce piège qui renforce la puissance des propos de Guy Le Callonec, lesquels sont implacables.


Pour lire la tribune :

De retour en protection de l'enfance : premiers constats... Guy Le Callonec, Actualités Sociales hebdomadaire n°3099, 22 février 2019, 36-37.

©2018 by Décrypter les approches de protection en travail social. Proudly created with Wix.com